Respecter les océans

Sommaire

Respecter les océans

Chaque année, nous déversons environ 25 000 tonnes de crème solaire dans les océans, soit 1 litre par seconde*. Environ 10% des coraux mondiaux seraient impactés directement par les filtres anti-UV**. Comment protéger la peau des rayons du soleil sans pour autant menacer l’écosystème marin ? Les laboratoires Eau Thermale Avène tentent de répondre à la problématique grâce à leur charte éco-responsable Skin Protect / Ocean Respect. 

Sources :
* Green Cross
** étude de La Faculté des Sciences de l'Université Polytechnique des Marches en Italie

av_solaires_oceans_1x1 1620x1620
av_solaires_ingredients-toxiques_plastique_ocean_1x1  1620x1620

La prise de conscience de l’impact des filtres solaires

Dans le monde entier, les habitats marins sont menacés par la pollution industrielle et par les pollutions d’origine terrestres, qui constituent une grande partie de la pollution marine (pollutions agricoles, rejet de fertilisants, de pesticides, de déchets non traités ou plastique etc.). L’industrie cosmétique prend elle aussi peu à peu conscience de l’impact des filtres solaires sur l’écosystème marin et trouve des façons d’y remédier.

 

Eau Thermale Avène élabore ses soins solaires en vue de minimiser leur impact sur l’environnement. 
Pour Eau Thermale Avène, cela implique autant d’engagements forts que de choix concrets. Ainsi, les laboratoires Eau Thermale Avène ont testé les filtres de ses soins solaires sur 3 espèces clés de la biodiversité marine*.

av_solaires_coraux_1x1
  • <span class="ezstring-field">av_solaires_phytoplancton_4x5_v2 368×523</span>
  • <span class="ezstring-field">av_solaires_ecosystème-marin-menace_4x5 368×523</span>
  • <span class="ezstring-field">av_solaires_zooplancton_4x5 368×523</span>
Dans la même gamme

Dans la même gamme

Intense Protect 50+

Intense Protect 50+

Protège - Hydrate

Crème sans parfum SPF 50+

Crème sans parfum SPF 50+

Protège

Fluide SPF 50+

Fluide SPF 50+

Protège

Fluide sans parfum SPF 50+

Fluide sans parfum SPF 50+

Protège

Fluide sport SPF 50+

Fluide sport SPF 50+

Protège

Lait SPF 50+

Lait SPF 50+

Protège

Spray SPF 50+

Spray SPF 50+

Protège

Lait enfant SPF 50+

Lait enfant SPF 50+

Protège - Hydrate

Spray enfant SPF 50+

Spray enfant SPF 50+

Protège

Skin Protect, Ocean Respect : Une démarche éco-responsable signée Eau Thermale Avène

Les 11 preuves de l’engagement d’Eau Thermale Avène en matière de protection solaire

Minimum de filtres solaires dépourvues de silicones pour une biodégradabilité optimale*.
Source :
* Test OCDE 0301B

Pas d’impact sur une espèce de corail, une espèce de phytoplancton, une espèce de zooplancton. Etudes scientifiques à l’appui sur ces modèles clés de la biodiversité marine.

Non assimilables par les organismes marins vivants.

Impossible de perdre le bouchon dans la nature.

Respect, sécurité et apaisement des peaux sensibles.

Tous nos soins sont systématiquement testés sous contrôle dermatologique, pour assurer efficacité et tolérance cutanée.

Très large protection UVB-UVA photostable, puissant pouvoir anti-oxydant.

Évaluation in vivo quantifiée de l’effet protecteur de l’ADN.

Avec Pur Projet, Eau Thermale Avène participe à la restauration des récifs coraliens et des forêts de mangroves ainsi qu’au recyclage des déchets plastiques.

Sensibilisation sur les méfaits du soleil et éducation à la photoprotection.

av_sun-care_spray-50_front_200ml_3282770100617-400-500

Eau-thermale-avene - Soins solaires - Peau sensible - Spray SPF 50+

« Je l’utilise chaque été et ma peau sensible approuve. Pratique avec son spray, la texture et l’odeur sont agréables. Crème solaire qui respecte la peau et l’environnement, je la recommande ! »

Justine 29 ans

*Etude conduite par l'Observatoire Océanologique de Banyuls-sur Mer membre de l'European Marine Biological Resource Centre. **Lim HW et al. Current challenges in photoprotection. J AM Acad Dermatol. 2017 Mar ;76(351) 591-599. Young AR et al. Sub-optimal Application of a High SPF Sunscreen Prevents Epidermal DNA Damage in Vivo. Acta Derm Venered. 2018 Oct 10;98(9):880-887.

Retour en haut